Manifestons le 17 février 2012 : Pénuries budgétaires, précarité massive, restructurations abusives Défendons ensemble l’enseignement supérieur et la recherche publics

jeudi 9 février 2012
par  Laeti

L’année 2012 s’annonce particulièrement difficile pour l’enseignement supérieur et la recherche publics. Dans un contexte de pénurie, le budget de la majorité des laboratoires baisse de 10 à 30 %. A l’INSU, la situation est encore plus difficile, car la direction scientifique privilégie le fonctionnement des grands instruments. L’avenir d’un certain nombre de TGIR (Très grandes infrastructures de recherche) sera remis en cause, sans dotations complémentaires de l’Etat. Avec un budget en recul en pouvoir d’achat, de nombreux établissements publics d’enseignement supérieur sont en difficulté financière. Ils sont conduits à gérer la pénurie en gelant massivement des emplois de titulaires, en accroissant la précarité et le recours aux agents non titulaires, en supprimant des heures d’enseignement -notamment pour anticiper des licences à 1500 h- compromettant ainsi l’avenir du service public d’enseignement supérieur et de recherche.

PDF - 260.5 ko
En Bref N°281
du 9 février 2012
PDF - 163 ko
Lettre Inter aux parlementaires
PDF - 164.9 ko
Circulaire du 12 janvier 2012

Documents joints

PDF - 7.6 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5