Le contrat d’objectifs de l’Inserm sera lourd de conséquences pour les autres organismes de recherche.

mardi 25 mai 2010
par  JeanKister

Le contrat d’objectifs de l’Inserm sera lourd de conséquences pour les autres organismes de recherche.

La Direction générale de l’Inserm vient de présenter son projet de contrat d’objectifs. Le document présenté sous forme de fichier Excel doit servir de base à un document définitif d’une vingtaine de pages qui sera présenté au Conseil d’Administration de l’Inserm pour approbation dans le courant du 3e trimestre 2010. Le contrat d’objectifs de l’Inserm est consacré exclusivement à l’Alliance nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé (Aviesan). Il n’est pas prévu que les conseils d’administration des autres membres de l’Aviesan se prononcent sur le texte. Le contenu du document concerne donc tous les participants de l’Aviesan et leurs personnels. Le gouvernement a refusé d’y faire figurer les moyens.

Concernant les personnels, le contrat d’objectifs ne propose que le développement du travail précaire et de l’individualisation des rémunérations par le système des primes. Sous prétexte de simplification de l’évaluation, il propose l’harmonisation de l’ensemble des procédures des composantes de l’Aviesan, notamment par la mise en place de commissions scientifiques cohérentes avec le CNRS (et sous entendu l’Inserm) afin de procéder à des auditions communes pour les recrutements.

Ce contrat fixe 3 objectifs à l’Aviesan.
- 1. Contribuer au développement de la recherche et de la formation universitaire, en mettant en œuvre les chaires universités-organismes, en se concertant avec les universités pour la politique scientifique de sites (unités, centre de recherche, plateformes) et enfin en s’impliquant dans les enseignements.

- 2. Donner un nouvel essor à la recherche translationnelle et clinique.

- 3. Etablir des partenariats stratégiques avec l’industrie.

Les enjeux scientifiques sont absents du texte.

Pour le SNTRS-CGT, l’Aviesan n’est pas une structure de coordination mais d’asservissement des organismes à la stratégie du pouvoir. L’intégration des organismes, réduits en agences de moyens, via l’Aviesan dans le périmètre des universités permet au pouvoir de restructurer site par site le tissu national de recherche.

Le basculement de la recherche nationale en science de la vie vers le biomédical et la clinique pour le bénéfice des industriels du médicament et de la santé est catastrophique pour l’avenir scientifique du pays.

Il appartient aux personnels de l’ensemble des composantes de l’Aviesan de le faire savoir lors du Conseil d’Administration de l’Inserm qui se prononcera, au troisième trimestre, sur le contrat d’objectifs de l’Aviesan.

Villejuif le 19 mai 2010

Word - 36.5 ko
SNTRS_ContratINSERM

Voir Texte projet de "Contrat d’Objectifs INSERM" (présenté au Conseil Scientifique du 3 mai 2010 et au CTPC INSERM du 21 mai 2010) :

Excel - 61.5 ko
projet_Contrat_Objectifs_INSERM

Documents joints

PDF - 26.8 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5