CR réunion de section IRD du mardi 04 décembre 2018

vendredi 4 janvier 2019
par  section-ird

Etaient présents en visio :
à Montpellier : Odile Fossati, Pascal Grébaut, Christian Picq, Eric Delacour
à Marseille : Yoan Labrousse

-1. Prochain CTEP du 13 décembre

Pascal y participera en visio de Montpellier. Yoan, quant à lui, ne pourra pas être présent, et son suppléant, Napoléon de l’IRD Cameroun, n’a pas de visio disponible pour y participer.
L’ordre du jour est constitué des points suivants :

‐ Approbation des 3 PV des 3 derniers CTEP (19 mars, 18 juin et 09 octobre 2018) : cela paraît incroyable que le PV de la séance précédente ne puisse être soumis à l’approbation de ses membres le CTEP suivant. Cela démontre un certain dysfonctionnement de l’instance.
-  Modification de l’arrêté du 5 juin 1987, instituant des CAP à l’IRD : sans avoir plus de précisions, nous pensons que cet arrêté fait suite à la création des grades de CRCN et CRCE en lieu et place du grade de CR2 et CR1. Rappel : les élections de cette CAP ont été repoussées à juin 2019 après la promotion d’une vingtaine de CR1, actuellement CRCN, au grade de CRCE.
-  Modification de décision pour les modalités de vote du CTS de Nouméa : les effectifs du centre étant désormais inférieurs à 100, le scrutin se réalisera par sigle pour les élections 2018.
-  Charte des CDD : nous en avons parlé dans le CR de l’entretien DRH/SNTRS du 28/11, la semaine dernière. En amont, les syndicats ont été consultés pour la rédaction de la charte et leurs remarques ont été prises en compte dans la limite de la règlementation en vigueur.
-  Budget 2019 : incidence sur la gestion des emplois : ce budget est-il déjà impacté par les recommandations des inspecteurs missionnés par le Premier Ministre qui devaient rendre leur rapport le 3/12/2018 avec un objectif, rappelons-le, de réduire la masse salariale de l’IRD et CIRAD de 6 Millions d’euros en trois ans de dans les pays du Sud. En résumé, il y aura- t-il une nouvelle baisse des expatriations ou une réduction des effectifs de personnel local dans les représentations ?
-  Analyse des moyens de projection de l’IRD au Sud, entre 2011 et 2017 : une analyse de l’expatriation a été présentée au dernier CA et a fait l’objet d’une déclaration liminaire en intersyndicale.
-  Bilan 2017 de la formation
-  Adhésion de l’IRD aux Sections Régionales Interministérielles d’Action Sociale : Cette adhésion facilitera l’accès aux crèches pour les agents de l’IRD.

Aucun des sept points que nous avions proposés n’a été retenu. Les autres organisations syndicales ont été contactées pour savoir si nous avions des points communs qui auraient été soumis à l’ordre du jour, nous sommes toujours sans réponse de leur part. Pour rappel, voici les 7 points en question :
-  Suppression programmée des CHSCT : La direction de l’IRD n’a probablement pas retenu de point à l’ODJ car l’idée de confier les missions du CHSCT aux CT n’est pas encore officiellement dans les tuyaux du Ministère de la Fonction Publique, même si cela a été appliqué en 2018 dans le privé.
-  Rapport de l’Agence Française Anticorruption : bien que le rapport n’ait pas été encore remis à l’IRD, la Direction de l’IRD aurait pu communiquer sur les investigations de l’AFA avant réception du dit rapport.
-  Baisse des expatriations
-  Rifseep : le SNTRS a demandé que soit prise en compte l’exposition aux risques toxiques des agents travaillant en laboratoire dans la part « sujétions et exposition du poste à son environnement » du RIFSEEP. La DRH ne prend en compte que le risque de RPS dont pourraient être victimes les administratifs sous pression dans leur travail.
-  Avenir du Consortium de Valorisation Thématique (CVT)
-  Rapport de l’IGAENR sur l’unité URMITE (janvier 2018)
-  L’IRD est-elle présente en zone urbaine de sécurité (ZUS) ? (apparemment non)

-2. Elections professionnelles
Mardi 4/12, à 14 h, le taux de participation au vote du CTEP atteignait 30%. Rappelons qu’aux dernières élections, ce taux était de 37%. Si vous n’avez pas encore voté, faites le avant le 6/12/18, 17 h.

-3. CHSCT du 4 décembre
Nous n’avons pas eu l’ordre du jour de ce CHSCT (pensez-y la prochaine fois les camarades !), mais nous savons que les documents liés cette réunion n’ont été disponibles que le 3 décembre, veille de la tenue du CHSCT ! Ceci est tout simplement scandaleux et nous alerterons la direction sur ce problème et sur le fait que l’envoi tardif de documents d’instance se traduira pour nous nous par un boycott systématique de l’instance, avec communication à l’ensemble du personnel.

-4. Gilets jaunes
Ce mouvement traduit un ras-le-bol d’une partie de la population à faibles revenus des périphéries urbaines ou des zones rurales. Les revendications ne sont pas claires, mis à part la baisse du prix carburant, dont la taxation a mis le feu aux poudres. Par ailleurs, ce mouvement n’a aucun représentant ou délégué susceptible de porter ses revendications pas claires. Globalement, dans la section nous ne nous sentons pas trop solidaires, vu notre engagement syndical porteur de revendications salariales et autres bien connues depuis longtemps. Après, il y a effectivement un enjeu politique, notamment sur la pression fiscale.

-5. Réchauffement climatique
A la section IRD, nous sommes plutôt des « bobos-écolos » (on assume, n’en déplaise à certains…), et revendiquer le droit de toujours rouler plus en bagnole, pouvoir consommer de la merde, inutile, et source de pollution et d’emplois à la con, ce n’est pas notre truc ! Le monde est en train de crever du fait de la connerie humaine et la responsabilité de chacun d’entre nous est engagée, en fonction de nos moyens, même si on est bien d’accord sur le fait que le travail le plus important à faire est de mettre la pression sur les politiques pour que nos modes de vie puissent changer radicalement (changement de paradigme sociétal) pour laisser un peu d’espoir aux générations futures.

-6. Mobilisation CGT
Ça se mobilise chez les étudiants à cause de l’augmentation programmée et faramineuse des droits d’inscriptions à l’université, pour les étudiants étrangers hors CEE. L’IRD est concernée de plein fouet par ce problème que nous ferons remonter à la direction. Sinon pour les gilets jaunes ça tergiverse pas mal, et la seule réunion proposée à Montpellier est une intersyndicale jeudi 6/12. Nous regrettons vivement qu’entre camarades de la CGT ESR nous n’ayons pas pris le temps de nous concerter avant l’Intersyndicale.

-7. BRS
Pour finir une petite remarque sur le dernier BRS dont le thème porte sur le syndicalisme ESR à l’international : nous regrettons que la section IRD n’ait pas été sollicitée, car nous sommes plutôt concernés par ce thème. La défense des droits des personnels locaux dans les représentations IRD est d’ailleurs notre leitmotiv essentiel au Sud, ce d’autant plus que la direction est sur le chantier de renégociation des accords d’établissement qui encadrent les statuts de nos collègues du Sud. Le SNTRS CGT de l’IRD avait même réussi à faire élire au CTEP une représentante brésilienne, ainsi qu’un camarade camerounais.


Documents joints

PDF - 4.9 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5