Tract du SNTRS-CGT : Baisse du pouvoir d’achat Jusqu’à quand et jusqu’où ?

lundi 10 septembre 2018
par  Laeti

Baisse du pouvoir d’achat

Jusqu’à quand et jusqu’où ?

Le pouvoir d’achat ne cesse de baisser, les salaires sont bloqués, les pensions, et les allocations également. La vie est toujours plus chère, quelques exemples :

Energie + 14 % (dont gasoil + 36 %–gaz + 7 %–électricité + 17 %), forfait hospitalier + 15 %, CSG + 21,7 %, frais bancaires + 13 %, assurance + 3 à 5 % timbre-poste + 10 %… à cela il faut ajouter les transports, l’alimentation, le logement …

Tout le budget 2019 est construit pour favoriser encore plus les groupes privés, baisser encore plus le « coût du travail » comme l’exige le patronat. Après les 20 milliards du CICE (Crédit Impôt Compétitivité Emploi) dont l’effet est nul sur l’emploi, les 6 milliards du Crédit Impôt recherche dont l’effet est tout aussi nul sur la Recherche & Développement, vont s’ajouter 22 nouveaux milliards sous forme de nouvelles exonérations de cotisations sociales qui ne financeront plus la sécurité sociale mais qui iront ainsi gonfler les profits des entreprises.

Les salaires au niveau du Smic verront leurs cotisations sociales baisser jusqu’à 10 points, pour les salaires compris entre 1,6 et 2,5 SMIC, la réduction de cotisation sera de 6 points. La Sécurité sociale sera ainsi privée d’environ 22 milliards d’euro de financement.

Le gouvernement veut faire croire aux salariés qu’en supprimant leurs cotisations sociales sur les heures supplémentaires, il leur redonne du pouvoir d’achat alors qu’en fait il leur en enlève puisque c’est autant de financement (de l’ordre de 3 milliards) en moins pour la protection sociale.

Avec cette mesure le gouvernement se moque du monde. Comment veut-il faire croire qu’il lutte contre le chômage en incitant les salariés à travailler plus ?

Les prestations sociales et familiales verront leurs hausses plafonnées à 0,3% en 2019 et 2020 alors que l’inflation officielle est de …2,3%. Cela concerne les allocations familiales, celles de rentrée scolaires, les primes de naissance, les aides à la garde, les APL (déjà attaquées l’année dernière). Ce qui équivaut à une baisse nette de pouvoir d’achat qui se prolongera pendant deux ans. La désindexation des retraites combinée à la hausse de la CSG représentent 578 € de perte de pouvoir d’achat par an pour une retraite mensuelle de 1300 € et 888 € pour une retraite de 2000 € par mois. Le gouvernement plonge bon nombre de retraités dans la misère.

Concernant la Fonction Publique le gel du point d’indice est confirmé pour 2019. Le nouveau régime indemnitaire, le Rifseep n’est plus indexé sur l’inflation, comme l’était la PPRS. Résultat : la prime des Ingénieurs et techniciens a baissé de 2,3% depuis sa mise en place.

Cette amputation des rémunérations conjuguée au quasi blocage des carrières pénalise énormément les nouveaux recrutés qui sont placés en bas de l’échelle indiciaire.

Le 9 octobre prochain, les salariés saisiront l’occasion de la journée interprofessionnelle d’action à l’appel de la CGT, de FO, de Solidaires pour exiger du gouvernement l’augmentation des salaires, la revalorisation des pensions, l’augmentation des minima sociaux. Si l’on veut qu’il y ait de la consommation, ce n’est pas en ouvrant les magasins le dimanche, c’est en augmentant le pouvoir d’achat de ceux qui produisent les richesses : les salariés !

PDF - 149.3 ko
Tract_sntrs-cgt_rentree_pouvoir_achat_4pages
PDF - 77 ko
Pertes_de_pouvoir_2000
PDF - 76.3 ko
Pertes_de_pouvoir_2011
PDF - 76.9 ko
Pertes_de_pouvoir_2010
PDF - 61.7 ko
Augmentation__contribution_retraite

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Annonces

Pétition contre le RIFSEEP

RIFSEEP : Le ministère abat ses cartes !

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !
REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

La pétition est en ligne à l’adresse :
http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5