CR SNTRS-CGT Conseil Scientifique Inserm 26-27 juin 2017 création structures de la vague C

vendredi 30 juin 2017
par  JeanKister

Compte-rendu des élus SNTRS-CGT au Conseil Scientifique de l’Inserm des 26 et 27 juin 2017 concernant l’évaluation des demandes de création des structures de la vague C

PDF - 566 ko
CR_SNTRS_CS_INSERM_juil_2017

La vie des unités et des centres de recherche (et maintenant la carrière des chercheurs avec une évaluation plus poussée l’année de l’évaluation des unités) est désormais rythmée par les évaluations quinquennales.

Ce moment est donc très important aussi bien pour le devenir des structures que pour les personnes qui peuvent être touchées dans leur réputation, leur avenir professionnel et leur équilibre personnel. Les ITA et les personnels précaires, souvent oubliés dans les circuits locaux d’informations, subissent lourdement les effets des restructurations et sont généralement peu accompagnés dans ces mutations. L’information, maintenant que le processus est quasi-achevé pour la vague, est donc nécessaire pour l’ensemble de la communauté concernée (249 équipes dans 56 unités dont 11 centres à Amiens – Heidelberg - Limoges - Marseille – Nancy - Nice - Poitiers – Reims - Strasbourg – Tours).

Or il est demandé aux membres des CSS et du Conseil Scientifique (CS) de garder les conclusions confidentielles car, nous dit-on, elles sont destinées à éclairer les décisions du PDG. Pourtant ces résultats étaient, dans un passé pas si lointain, mis en ligne par l’administration, comme le sont les résultats des concours. Le CS, instance indépendante purement consultative, avec une part d’élus, n’a a priori pas à réserver ses conclusions à quelques initiés et c’est une illusion de croire que les présidents d’universités ou les directeurs de grands centres ne sont pas rapidement au courant. Les prérogatives du président directeur général ne sont donc en rien entamées car les décisions qu’il pourrait prendre en inadéquation avec le CS, peuvent être légitimées par des aspects de politique scientifique.

Il nous paraît donc essentiel que tous les personnels soient informés rapidement du risque potentiel qui les concerne. Nous nous y sommes engagés publiquement lors de l’élection du CS. Cependant il nous a paru important de ne pas créer de concurrence supplémentaire là où il n’y a pas matière. C’est pour cela que nous nous limitons à transmettre la liste des équipes (79 % des équipes présentées) pour lesquelles le CS n’a pas émis d’avis « réservé » ou « non évaluable » sans détailler les appréciations (Moyen, Bien, Très bien, Excellent). De facto, les trois causes possibles de réserve sont : l’insuffisance de la production scientifique (quantitative ou qualitative) dans le domaine ciblé par l’équipe, une maturité pas encore atteinte ou la taille trop réduite au regard des 5 ETP préconisés (principalement les équipes, même de très bonne qualité, avec 1 ETP en rappelant que 1 ETP était le minimum évoqué par l’appel d’offre). Par ailleurs ont été exclues de l’évaluation les équipes Atip-Avenir et ERC en cours. Cette liste, comme nous l’avons déjà dit, ne préjuge en rien de la décision du PDG qui peut considérer que les quelques équipes classées « moyen » ne sont pas à créer ou que certaines équipes composées d’un ETP sont à labéliser. Il est aussi à noter que pour deux demandes de centres à Marseille, la CSS et le CS n’ont pas été convaincus par les projets scientifiques. De plus, la mauvaise gestion du personnel et l’absence de prise en compte des problèmes de conditions de travail par les directeurs des centres a été jugé hautement préjudiciable pour l’ensemble du personnel. Ces centres avaient par ailleurs refusé la visite de l’élu C.

Enseignements des évolutions récentes du processus d’évaluation :

Depuis ces dernières années le calendrier s’est étoffé par des étapes précoces dont les enjeux sont primordiaux pour le devenir des équipes. Par exemple, pour la vague C :

Octobre 2015 à mars 2016 : la visite du SAB (Science Advisory Board), pour les centres, a permis en interne aux directeurs de remodeler plus ou moins agressivement le périmètre des équipes. Pendant cette même période, le PDG de l’Inserm (et celui du CNRS) n’ont pas hésité à se déplacer pour rencontrer en petit comité les porteurs de projets en présence des présidents ou "vice-présidents recherche" de l’université. Se joue ici le soutien de l’université et des EPST dans un cadre très confidentiel. C’est là que, par exemple s’exercent les injonctions des universités (principalement les plus grandes) en termes de remaniement d’équipes ou de politique immobilière. Des groupes se sont ainsi trouvés en grande difficulté suite à des fusions ou des déménagements imposés.

Septembre 2016 : dépôt des dossiers HCERES.

Novembre 2016 à mars 2017  : La visite HCERES a eu lieu sous un format standard (plusieurs jours pour un centre ou une grosse unité), mais sera sans doute dans l’avenir sous un format plus allégé avec focalisation sur des questions envoyées suite à la lecture du rapport. Si le comité de visite intègre des représentants des CSS, on commence à voir apparaitre des "ITA expert" qui œuvrent en même temps ou en décalé que les élus C. On a vu de ce fait les premières réactions épidermiques de directeurs de centres (exemples à Marseille et à Nice) qui ont profité de cette ambiguïté pour refuser de recevoir, les élus C. Ce type de pratique a été évoqué en CSS et au CS et a été très largement condamné.

Avril 2017  : Les rapports de l’HCERES ont été analysés en séance par les CSS et ont donné lieu à un classement plus ou moins fin selon les CSS (de 5 à 10 classes) ainsi qu’à des appréciations (point forts, points faibles) associées à 5 rubriques :

- production scientifique ;

- positionnement international / national ;

- spécificité / originalité du programme et compétences / savoir-faire ;

- direction et animation ;

- synergie / environnement.

Ces appréciations et un avis synthétique ont alors été envoyés aux porteurs de projet sans les notes ni le classement des CSS.

Mai 2017  : Lors de séances intégrant des membres des CSS et du CS, tous les porteurs de projets (unités mono ou pluri équipes, centres) ont été auditionnés en se focalisant sur les critiques de l’HCERES et des CSS.

Juin 2017  : Le CS s’est réuni pour unifier l’ensemble des résultats en auditionnant les présidents de CSS puis en examinant la cohérence des propositions. Seuls des avis qualitatifs sont demandés au CS sur les équipes et les unités, sans interclassement. Le PDG examinera donc les classements des CSS et l’avis motivé du CS qui n’a pas hésité à remettre en cause le travail de certaines CSS.

Quelles leçons tirer de ce processus qui inaugure, pour cette nouvelle mandature, le travail des CSS et du CS ?

Tout d’abord nous pouvons noter que seule l’évaluation des équipes a le droit de cité, l’unité n’étant vue qu’au travers de la notion de degré d’interaction entre équipes. D’autre part les équipes en création ou en renouvellement sont traitées exactement à la même enseigne. On note enfin des difficultés pour uniformiser entre CSS l’évaluation d’équipes ATIP-AVENIR ou ERC, avec pour règle (non écrite) : si elles arrivent à échéance en cours de mandat, le financement prévu sera versé jusqu’à cette échéance et le label sera maintenu jusqu‘à la fin du quinquennat, mais sans financement.

Les publications et la valorisation sont maintenant fusionnées dans un même critère : la production scientifique. La notoriété et la visibilité des articles sont mesurées notamment par le nombre (et pourcentage) d’articles en PDC (publication en premier, dernier, ou « corresponding » auteur), par le nombre d’articles situés dans le top 10 des citations et dans les journaux à plus haut facteur d’impact. Un bilan chiffré de la bibliométrie a d’ailleurs été envoyé à chaque candidat directeur d’équipe. La bibliométrie prend un poids d’autant plus décisif qu’une analyse graphique (graphe de flux – diagramme en mosaïque des mots-clefs) est fournie, dont les index composites font souvent perdre le contact avec les informations d’origine. Quant à la valorisation, elle prend également une importance accrue avec pour seuls objets reconnus les contrats, les start-ups et les brevets avec licence.

Enfin cette vague C est caractérisée par la reconfiguration des régions qui rebat les cartes de la politique scientifique régionale et peut mettre en danger des unités liées à d’anciennes petites régions maintenant unies à de grandes villes universitaires (par exemple la Picardie intégrée avec Lille dans les Hauts-de-France…)

En conclusion, hors quelques très grands centres de recherche, on peut observer une influence de plus en plus importante, parfois agressive, parfois sans regard critique, des universités dans la structuration locale. Dans certaines situations, ces évolutions, validées tacitement par les EPST, peuvent mettre en danger des unités de recherche, les effets secondaires des décisions prises n’étant pas ou mal gérés par l’Inserm.

A contrario certains directeurs de grands centres, maîtres en leur domaine, assument qu’une partie de leurs équipes ne soient plus labélisées Inserm et disent les maintenir quoi qu’il en soit.

Enfin l’évolution vers la prise en compte de critères d’évaluation de plus en plus restreints (publications en PDC – brevet avec licences…) mènent à une compétition sans limites. Il n’est pas certain que cette vision très quantitative de l’évaluation sans la prise en compte des aspects humains ou la notion de prise de risques soit un gage de la qualité scientifique à long terme.

Équipes jugées "excellent", "très bien", "bien" ou "moyen", sans avis réservé du CS. Ne figurent donc pas dans cette liste les équipes avec un avis réservé ou les équipes Atip-Avenir et ERC en cours

NB : Cette liste constituée d’après les notes personnelles des élus SNTRS, malgré une vérification attentive, peut être sujette à quelques erreurs. Vous pouvez contacter vos élus pour plus d’information. Nous vous rappelons que la décision finale de création revient au PDG de l’Inserm.

Responsable d’équipe Ville Directeur de structure

  • ALESSI Marie-Christine Marseille ALESSI Marie-Christine
  • AMRI Ez-Zoubir Nice NOSELLI Stephane
  • ANTONNY Bruno Nice NAHON Jean-Louis
  • ARKOWITZ Robert Nice NOSELLI Stephane
  • AUBERGER Patrick Nice AUBERGER Patrick
  • AURRAND-LIONS Michel Marseille BORG Jean-Paul
  • BAHRAM Seiamak Strasbourg BAHRAM Seiamak
  • BAJENOFF Marc Marseille PIERRE Philippe
  • BARBRY Pascal Nice NAHON Jean-Louis
  • BARDONI Barbara Nice NAHON Jean-Louis
  • BARTOLI Marc Marseille LEVY Nicolas
  • BAUMERT Thomas Strasbourg BAUMERT Thomas
  • BENAR Christian-George Marseille JIRSA Viktor
  • BENKIRANE-JESSEL Nadia Strasbourg BENKIRANE-JESSEL Nadia
  • BERNARD Christophe Marseille JIRSA Viktor
  • BEROUD Christophe Marseille LEVY Nicolas
  • BERTOLOTTO Corine Nice AUBERGER Patrick
  • BERTUCCI Francois Marseille BORG Jean-Paul
  • BESSE Florence Nice NOSELLI Stephane
  • BOLLA Jean Michel Marseille BOLLA Jean Michel
  • BONNET-BRILHAULT Frederique Tours BELZUNG Catherine
  • BOREL Patrick Marseille ALESSI Marie-Christine
  • BOST Frederic Nice AUBERGER Patrick
  • BOYER Laurent Nice AUBERGER Patrick
  • BRAENDLE Christian Nice NOSELLI Stephane
  • BRUE Thierry Marseille LEVY Nicolas
  • BURTEY Stephane Marseille ALESSI Marie-Christine
  • CARDOSO Carlos Marseille COSSART Rosa
  • CAVARELLI Jean Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • CHABOISSIER Marie-Christine Nice NOSELLI Stephane
  • CHAMES Patrick Marseille BORG Jean-Paul
  • CHAN Susan Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • CHARVIN Gilles Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • CHECLER Frederic Nice NAHON Jean-Louis
  • CHELLY Jamel Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • COGNE Michel Limoges COGNE Michel
  • COIN Frederic Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • COLLETTE Yves Marseille BORG Jean-Paul
  • COLLOMBAT Patrick Nice NOSELLI Stephane
  • COSSART Rosa Marseille COSSART Rosa
  • COUET William Poitiers COUET William
  • CREPEL Valerie Marseille COSSART Rosa
  • CRISTOFARI Gael Nice GILSON Eric
  • DALOD Marc Marseille PIERRE Philippe
  • DANI Christian Nice NOSELLI Stephane
  • DAVIDSON Irwin Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • DE LAMBALLERIE Xavier Marseille DE LAMBALLERIE Xavier
  • DE SEPULVEDA Paulo Marseille BORG Jean-Paul
  • DEBANNE Dominique Marseille DEBANNE Dominique
  • DEJAEGERE Annick Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • DELAUNAY Franck Nice NOSELLI Stephane
  • DELECLUSE Henry-Jacques Heidelberg DELECLUSE Henry-Jacques
  • DIGNAT-GEORGE Francoise Marseille ALESSI Marie-Christine
  • DOLLE Pascal Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • DOLLFUS Helene Strasbourg DOLLFUS Helene
  • DRIN Guillaume Nice NAHON Jean-Louis
  • DUPREZ Estelle Marseille BORG Jean-Paul
  • DUPUIS Luc Strasbourg DUPUIS Luc
  • EL FAR Oussama Marseille DEBANNE Dominique
  • EMOND Patrick Tours BELZUNG Catherine
  • EWBANK Jonathan Marseille PIERRE Philippe
  • FELBLINGER Jacques Nancy FELBLINGER Jacques
  • FERAL Chloe Nice GILSON Eric
  • FERNAGUT Pierre-Olivier Poitiers JABER Mohamed
  • FEUILLARD Jean Limoges COGNE Michel
  • FOURNIER Pierre-Edouard Marseille PAROLA Philippe
  • FREUND Jean -Noel Strasbourg FREUND Jean-Noel
  • GACHET Christian Strasbourg GACHET Christian
  • GAGGIOLI Cedric Nice GILSON Eric
  • GAIDDON Christian Strasbourg FREUND Jean-Noel
  • GAILLARD Afsaneh Poitiers JABER Mohamed
  • GAILLARD Pierre-Henri Marseille BORG Jean-Paul
  • GELI Vincent Marseille BORG Jean-Paul
  • GHIGO Eric Marseille DRANCOURT Michel
  • GHYSELINCK Norbert Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • GIANGRANDE Angela Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • GIERSCH Anne Strasbourg GIERSCH Anne
  • GILSON Eric Nice GILSON Eric
  • GINESTIER Christophe Marseille BORG Jean-Paul
  • GIORGI Roch Marseille GIORGI Roch
  • GORVEL Jean-Pierre Marseille PIERRE Philippe
  • GRADWOHL Gerard Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • GUAL Philippe Nice AUBERGER Patrick
  • GUEANT Jean-Louis Nancy GUEANT Jean-Louis
  • GUIEU Regis Marseille ALESSI Marie-Christine
  • HAMICHE Ali Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • HAUET Thierry Poitiers HAUET Thierry
  • HERAULT Yann Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • HEUZE VOURC H Nathalie Tours SI TAHAR Mustapha
  • HOFMAN Paul Nice GILSON Eric
  • HONORE Eric Nice NAHON Jean-Louis
  • HOULGATTE Remi Nancy GUEANT Jean-Louis
  • HUEBER Anne-Odile Nice NOSELLI Stephane
  • IOVANNA Juan Marseille BORG Jean-Paul
  • JARRIAULT Sophie Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • JIRSA Viktor Marseille JIRSA Viktor
  • KHAZIPOV Roustem Marseille COSSART Rosa
  • KIEFFER Bruno Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • KLAHOLZ Bruno Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • LA SCOLA Bernard Marseille DRANCOURT Michel
  • LALLI Enzo Nice NAHON Jean-Louis
  • LALMANACH Gilles Tours SI TAHAR Mustapha
  • LAMBEAU Gerard Nice NAHON Jean-Louis
  • LAMONERIE Thomas Nice NOSELLI Stephane
  • LAMOUR Valerie Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • LANZA Francois Strasbourg GACHET Christian
  • LAPORTE Jocelyn Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • LAUMONNIER Frederic Tours BELZUNG Catherine
  • LAWRENCE Toby Marseille PIERRE Philippe
  • LEMICHEZ Emmanuel Nice LEMICHEZ Emmanuel
  • LEOPOLD Pierre Nice NOSELLI Stephane
  • LESAGE Florian Nice NAHON Jean-Louis
  • LEVY Nicolas Marseille LEVY Nicolas
  • LI Mei Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • LINGUEGLIA Eric Nice NAHON Jean-Louis
  • LITI Gianni Nice GILSON Eric
  • LLORENTE Bertrand Marseille BORG Jean-Paul
  • MAGDINIER Frederique Marseille LEVY Nicolas
  • MALISSEN Bernard et Marie Marseille PIERRE Philippe
  • MANCINI Julien Marseille GIORGI Roch
  • MANZONI Olivier Marseille COSSART Rosa
  • MARGUET Didier Marseille PIERRE Philippe
  • MARI Bernard Nice NAHON Jean-Louis
  • MARIE Helene Nice NAHON Jean-Louis
  • MARIE Pierre-Yves Nancy LACOLLEY Patrick
  • MARQUET Pierre Limoges MARQUET Pierre
  • MAZELLA Jean Nice NAHON Jean-Louis
  • MENSAH-NYAGAN Ayikoe, Guy Strasbourg MENSAH-NYAGAN Ayikoe, Guy
  • METZGER Daniel Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • MODESTI Mauro Marseille BORG Jean-Paul
  • MUSCATELLI Francoise Marseille COSSART Rosa
  • MUSSO Didier Marseille PAROLA Philippe
  • NAASSILA Mickael Amiens NAASSILA Mickael
  • NADEL Bertrand Marseille PIERRE Philippe
  • NAHON Jean-Louis Nice NAHON Jean-Louis
  • NEELS Jacobus (Jaap) Nice AUBERGER Patrick
  • NOSELLI Stephane Nice NOSELLI Stephane
  • NUNES Jacques Marseille BORG Jean-Paul
  • PAGES Gilles Nice GILSON Eric
  • PAGÈS Vincent Marseille BORG Jean-Paul
  • PAQUIS-FLUCKLINGER Veronique Nice GILSON Eric
  • PEDEUTOUR Florence Nice GILSON Eric
  • PERETTI-WATEL Patrick Marseille PAROLA Philippe
  • PEYRIN-BIROULET Laurent Nancy GUEANT Jean-Louis
  • PEYRON Jean-François Nice AUBERGER Patrick
  • PIERRE Philippe Marseille PIERRE Philippe
  • PLOY Marie-Cecile Limoges PLOY Marie-Cecile
  • POLETTE Myriam Reims POLETTE Myriam
  • PRADINES Bruno Marseille PAROLA Philippe
  • PREUX Pierre-Marie Limoges PREUX Pierre-Marie
  • PUCCIO Helene Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • PUCEAT Michel Marseille LEVY Nicolas
  • REGNAULT Veronique Nancy LACOLLEY Patrick
  • REINA SAN MARTIN Bernardo Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • RICCI Jean-Ehrland Nice AUBERGER Patrick
  • RICCI Romeo Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • RIHET Pascal Marseille RIHET Pascal
  • ROBBE David Marseille COSSART Rosa
  • ROCCHI Stephane Nice AUBERGER Patrick
  • ROINGEARD Philippe Tours ROINGEARD Philippe
  • ROLAIN Jean-Marc Marseille DRANCOURT Michel
  • ROTTINGER Eric Nice GILSON Eric
  • ROUDIER Jean Marseille ROUDIER Jean
  • SCHAAF Pierre Strasbourg SCHAAF Pierre
  • SCHEDL Andreas Nice NOSELLI Stephane
  • SCHÖN Daniele Marseille JIRSA Viktor
  • SCHULTZ Patrick Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • SERAPHIN Bertrand Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • SI TAHAR Mustapha Tours SI TAHAR Mustapha
  • SIEST Sophie (Sofia) Nancy SIEST Sophie (Sofia)
  • SIEWEKE Michael Marseille PIERRE Philippe
  • SOLINAS Marcello Poitiers JABER Mohamed
  • SORIANI Olivier Nice NOSELLI Stephane
  • SOUTOGLOU Evi Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • SPIRE Bruno Marseille GIORGI Roch
  • STUDER Michele Nice NOSELLI Stephane
  • SZEPETOWSKI Pierre Marseille COSSART Rosa
  • TANTI Jean-François Nice AUBERGER Patrick
  • TARTARE DECKERT Sophie Nice AUBERGER Patrick
  • THEODOLY Olivier Marseille THEODOLY Olivier
  • THEROND Pascal Nice NOSELLI Stephane
  • TOMASETTO Catherine-Laure Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • TORA Laszlo Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • TRABUCCHI Michele Nice AUBERGER Patrick
  • TRAVE Gilles Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • VAN DE PAVERT Serge Marseille PIERRE Philippe
  • VAN OBBERGHEN-SCHILLING Ellen Nice NOSELLI Stephane
  • VANDIER Tours VANDIER Christophe
  • VERMOT Julien Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • VILLARD Laurent Marseille LEVY Nicolas
  • VIROLLE Thierry Nice NOSELLI Stephane
  • VIVIER Eric Marseille PIERRE Philippe
  • WALLOIS Fabrice Amiens WALLOIS Fabrice
  • YUSUPOV Marat Strasbourg SERAPHIN Bertrand
  • YVAN-CHARVET Laurent Nice AUBERGER Patrick
  • ZAFFRAN Stephane Marseille LEVY Nicolas
  • ZIMMERMANN Pascale Marseille BORG Jean-Paul

Agenda

 

2017

 

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301

Annonces

Pétition contre le RIFSEEP

RIFSEEP : Le ministère abat ses cartes !

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !
REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

La pétition est en ligne à l’adresse :
http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5