Déclaration des élus au CA d’octobre sur les carrières

dimanche 27 novembre 2016

Alors que certains ministères ont déjà obtenu des revalorisations substantielles des carrières de leurs agents, le ministère de l’Éducation nationale vient d’annoncer des mesures de revalorisation qui ne concernent que les enseignants, en guise de transposition des mesures envisagées sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR). Ainsi, les enseignants certifiés et agrégés, recrutés au niveau de la 1ère année du master (Bac+4) vont pouvoir accéder en fin de carrière, suivant leur grade, à des échelons correspondant aux échelons terminaux, respectivement, des chargés de recherche de 1ère classe et aux échelons hors échelle lettre des directeurs de recherche de 1ère classe.
Les grilles des Ingénieurs d’étude, qui sont recrutés à un niveau de diplôme équivalent à celui des certifiés n’ont pas été réévaluées depuis 1983. Celles des Ingénieurs de recherche et des chercheurs non plus !
Les personnels de recherche ne doivent être pas les laissés pour compte des revalorisations de carrières. Cela d’autant moins que leurs primes sont parmi les plus faibles de la Fonction publique. Celles des Ingénieurs et Techniciens représentent 14% de leurs rémunérations et celle des chercheurs à peine 3%.
Le décrochage des carrières et des rémunérations (indiciaire et indemnitaire) de la recherche publique par rapport aux autres secteurs de la Fonction publique porte un coup sévère à l’attractivité des métiers de la recherche.
Les beaux discours sur la recherche doivent se traduire en actes aussi bien en termes d’accroissement des moyens que de revalorisation des carrières et de rémunération des personnels. Il y va de l’avenir du pays.


Documents joints

PDF - 3.7 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5