Définition des clauses de sauvegarde pour les différents corps

mardi 23 mai 2017
par  Josiane

Définitions des clauses de sauvegardes pour tous les corps

La clause de sauvegarde impose un nombre minimal de changements de corps au choix quand le nombre de concours externes et internes devient insuffisant. Ce nombre minimal est fixé par rapport aux effectifs du corps de promotion.

Définition de la clause de sauvegarde pour les techniciens :
En 2018, 2019, 2020 le passage au choix en assistant ingénieur sera égal à 80% de 5% de l’effectif des assistants ingénieurs en position d’activité et de détachement. Pour le CNRS cela correspond à 116 promotions pour le passage de T en AI au lieu de 60.

Pour le SNTRS-CGT cette clause de sauvegarde doit être prolongée au delà de 2020.

Définition de la clause de sauvegarde pour les AI :
La clause de sauvegarde sera du tiers de 5% de l’effectif des ingénieurs d’études en position d’activité et de détachements. Pour le CNRS cela correspond à 61 promotions d’AI en IE au lieu de 35.

Définition de la clause de sauvegarde des IE :
La clause de sauvegarde sera du cinquième de 5% de l’effectif des ingénieurs de recherche en position d’activité et de détachements. Pour le CNRS cela correspond à environ 31 promotions au lieu de 25.

Cette augmentation ne permet toutefois pas de résorber les importants sous classements des IT.

Retour à l’analyse corps par corps


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123

Annonces

Pétition contre le RIFSEEP

RIFSEEP : Le ministère abat ses cartes !

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !
REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

La pétition est en ligne à l’adresse :
http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5