EN BREF N°438 : Communiqué du SNTRS CGT Pour la libération immédiate des militants syndicalistes chinois, détenus sans procès depuis 9 mois !

mercredi 28 septembre 2016
par  Laeti

Pour la libération immédiate des militants syndicalistes chinois, détenus sans procès depuis 9 mois !

Le 16 juillet dernier, 9 organisations de défense des droits ouvriers de Hong Kong déclaraient, à propos des poursuites contre des militants ouvriers dans le Guangdong (Chine) :« En décembre dernier, plus de 50 militants avaient été interpellés et interrogés par la police, 7 avaient été détenus ou avaient disparu. Ces poursuites font partie des opérations de répression du président Xi sur les militants ouvriers et menacent gravement la survie de la société civile en Chine. Les détenus se sont vu refuser le droit de rencontrer leurs avocats. Les proches des détenus avaient chargé des avocats de rencontrer les militants en détention, mais la police a rejeté leurs demandes, affirmant soit que les militants avaient déjà embauché leurs propres avocats, soit même sans fournir de raisons du tout. »

Le 1er septembre, China Labour Bulletin informe : « Sur les 7 militants mis en détention au début décembre 2015, 5 ont été libérés durant l’hiver. Il s’agit de Peng Jiayong et Deng Xiaoming (libérés sous caution sans accusations criminelles entre le 8-9 janvier 2016), Zhu Xiaomei (libérée sous caution le 1er février après que les accusations criminelles ont été portées contre elle, Tang Huanxing (qu’on appelle aussi Bei Guo, libéré quelque part cet hiver - n’a pas voulu publiciser son statut) ainsi que He Xiaobo (libéré en avril 2016.). En d’autres termes, seulement 2 sont toujours en détention. Il s’agit de Zeng Feiyang et Meng Han. »

Zeng Feiyang est détenu depuis le 3 Décembre dans un centre de détention de Guangzhou, avec un accès sévèrement limité à ses avocats. Il est directeur du Centre de Panyu3 de Guangzhou, dans la province chinoise du Guangdong, Ce Centre fournit une aide juridique pour les travailleurs migrants. Plus généralement, selon China Labour Bulletin qui a travaillé avec le Centre Panyu pendant cinq ans, avant la répression de décembre 2015 : « Au cours de ces cinq années, le Centre Panyu a émergé comme un pionnier et un chef de file dans l’entreprise la négociation collective en Chine. Le personnel a aidé les travailleurs à élire des représentants de négociation et élaborer des stratégies efficaces qui pourraient amener les employeurs obstinés à la table de négociation. Le centre a aidé les travailleurs à obtenir près de 200 millions de yuans dans les salaires, les indemnités de licenciement, les cotisations d’assurance sociale et d’autres avantages. »
Meng Han, détenu également depuis 9 mois, est membre de l’équipe de Zeng Feiyang. Il a refusé de témoigner contre lui lors de l’enquête.

Dans ces conditions nous demandons la libération immédiate de Zeng Feiyang et Meng Han

Le 6 septembre 2016
PRISE DE POSITION ENVOYEE A : hkctu@hkctu.org.hk ; clbeditor@clb.org.hk ; info@globalmon.org.hk

PDF - 89.4 ko
En Bref N°438
du 28 septembre 2016

Documents joints

PDF - 7 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

"URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !"

URGENCE : la mise en œuvre du Rifseep entérine les écarts de prime entre universités et organismes !

REFUSONS cette injustice !

REFUSONS ce régime de prime inégalitaire entre les établissements mais aussi entre les agents au sein d’un même établissement !

ignez et faite signer la pétition en ligne : http://www.sntrs-cgt.cgt.fr/phpPetitions/index.php?petition=5